L’Actualité Annoncée par le ministère de tutelle pour le 4 septembre

Appel au report de la rentrée universitaire à Béjaïa

  • Placeholder

Kamal OUHNIA Publié 29 Août 2021 à 09:58

Dans une déclaration transmise ce week-end à notre rédaction, le conseil syndical de la section Sess (Syndicat des enseignants du supérieur solidaires) de l'université Abderrahmane-Mira de Béjaïa appelle au report de la rentrée universitaire 2021-2022, prévue pour le 4 septembre prochain.

Se disant à la fois “surpris” et “indignés” par la décision de leur ministère de tutelle, fixant la date de la rentrée universitaire au 4 septembre 2021, les membres du Sess de Béjaïa déplorent qu’une telle décision soit prise “sans tenir compte de la situation des familles sinistrées qui ne se sont pas encore relevées du traumatisme dû aux incendies ayant causé un véritable désastre”.

Selon les rédacteurs dudit document, avant la généralisation de cette décision à toutes les universités du pays, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique “devrait se concerter avec les services chargés du suivi de la situation dans les wilayas sinistrées qui, à présent, n'ont pas achevé le travail d'évaluation des dégâts”. Et d’ajouter qu’“outre les pertes humaines, des centaines de familles se retrouvent, aujourd'hui, sans abri et sans prise en charge par les autorités”. Allusion faite ici aux familles sinistrées après les derniers incendies ayant ravagé plusieurs communes, notamment en Kabylie.

Devant cette situation de précarité, “aggravée par la propagation du coronavirus”, le conseil syndical Sess de l’université de Béjaïa demande le report de la rentrée universitaire, comme c’est d’ailleurs le cas de la rentrée scolaire et de celle de la formation professionnelle. Un report qui se justifie par “le souci d'accompagner ces populations sinistrées, aussi bien sur le plan matériel que psychologique”, a-t-on soutenu.

À noter que le ministère de l’Enseignement supérieur a récemment indiqué, dans un communiqué, que la reprise du travail des enseignants et des employés du secteur aura lieu le 4 septembre, alors que la finalisation des inscriptions définitives en ligne pour les nouveaux bacheliers s’effectuera du 4 au 9 septembre. Quant aux examens de rattrapage, les délibérations et les soutenances inscrites au titre de l’année universitaire 2020-2021 se dérouleront du 4 au 30 septembre. Tandis que les cours au titre de l’année universitaire 2021-2022 débuteront le 3 octobre prochain pour tous les cycles de formation.

Pour rappel, la reprise des cours en présentiel durant l’année universitaire écoulée n’est intervenue que le 15 décembre 2020, en raison de la situation épidémique due à la Covid-19. Cela dit, les appréhensions des syndicalistes du Sess de Béjaïa restent “légitimes”, dès lors que la prochaine rentrée universitaire intervient dans des conditions exceptionnelles marquées par la nouvelle flambée des cas de coronavirus induite par le redoutable variant Delta.

 


KAMAL OUHNIA

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute