L’Actualité Oran

Arrestation de la journaliste de Liberté Jamila Loukil

  • Placeholder

Samir OULD ALI Publié 28 Avril 2021 à 16:50

© D. R.
© D. R.

Jamila Loukil, journaliste de Liberté à Oran, et son époux, Kaddour Chouicha, vice-président de la LADDH, ont été interpellés par la police, cet après-midi, et conduits au siège de la sûreté de wilaya.

Le couple a été arrêté à la sortie de la cour d’Oran où le procès en appel dit du «meeting de Abdelaziz Belaïd» venait d’être reporté.

Les Chouicha et 11 autres personnes devaient y comparaître pour répondre des accusations de “tentative de perturbation d’un rassemblement autorisé”, “trouble à l’ordre public” et “attroupement non armé”.Accusations dont, rappelons-le, ils avaient été innocentés en janvier 2021 par le tribunal de Fellaoucene, qui avait prononcé la relaxe pour l’ensemble des accusés.

On ignore encore les raisons qui ont motivé cette énième interpellation de la journaliste de Liberté et du militant des droits de l’homme.

 

S. Ould Ali Pour Rédaction Web

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute