L’Actualité Les épreuves du bem commencent aujourd’hui

L’examen d’une année scolaire perturbée

  • Placeholder

Nabila SAIDOUN Publié 15 Juin 2021 à 09:42

© D.R.
© D.R.

625 223 élèves scolarisés et 15 964 candidats libres sont appelés à composer durant trois jours. Les résultats sont prévus pour le 5 juillet.

Contrairement à l’année dernière où le Brevet d'enseignement moyen (BEM) a été facultatif, l’épreuve sera déterminante pour cette session qui comprend 641 187 élèves appelés, dès aujourd’hui, à composer à l’échelle nationale, et ce, durant trois jours. Ce nombre est réparti entre 625 223 candidats scolarisés dont 292 767 garçons et 332 456 filles, et 15 964 candidats libres (11 100 garçons et 4 864 filles), selon l'Office national des examens et concours (Onec), qui n’omet pas de comptabiliser, également, les 7 824 candidats qui ont passé l'épreuve d'éducation physique et sportive au niveau de 57 centres. 

Le compostage des copies d'examen se fera au niveau de 18 centres de collecte et de compostage avant leur répartition à travers 70 centres de correction. Cette dernière débutera le 22 juin et s’étalera jusqu'au 3 juillet pour l’annonce des résultats deux jours après. L'ensemble des moyens humains et matériels a été mobilisé pour mener à bien le déroulement de ce rendez-vous pédagogique important, selon le ministre de l'Éducation nationale, M. Ouadjaout, qui avait rassuré quant à la disponibilité des moyens sanitaires et préventifs de lutte contre la pandémie de Covid-19, y compris la prise en charge psychologique des candidats. Aussi, il est question de l’instauration d’un protocole sanitaire rigoureux qui s’appliquera autant pour les enseignants que pour les candidats. Parmi les mesures préventives, il est imposé le port du masque et la stérilisation. En d’autres termes, il est question de la désinfection de toutes les installations des centres d’examen en plus des fournitures médicales nécessaires qui seront assurées avec une présence d’un staff médical en cas de besoin. D’autres dispositions sont également de rigueur au plan sécuritaire cette fois-ci, avec le déploiement des éléments de la gendarmerie tout autant que ceux de la police (DGSN), sans occulter la contribution de la Protection civile. 

À ce titre, on prévoit des brigades fixes et mobiles et l'intensification des patrouilles de contrôle pour fluidifier la circulation, notamment au niveau des axes menant aux centres d'examen. Des brigades de protection des mineurs seront également mobilisées à proximité des centres d'examen pour accompagner et sensibiliser les candidats dans cette conjoncture sanitaire exceptionnelle induite par la pandémie de Covid-19 qui exige l'application du protocole sanitaire mis en place par les pouvoirs publics. 

Ce sera aussi le rôle de la Protection civile qui veillera à la conformité des normes de sécurité, ainsi que des mesures préventives liées à la pandémie de coronavirus et en garantissant la protection des élèves et du personnel enseignant. Le directeur central au ministère de l’Éducation, en l’occurrence Abbas Bakhtaoui, a déclaré, pour sa part, que “la fuite des deux sujets d’examen est quasi impossible et que des mesures ont été prises pour empêcher que cela se produise”. 

Nabila Saïdoun

 

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute