Scroll To Top

A la une / Actualité

pénurie de lait en sachet à Guelma

La justice ordonne une enquête

© D. R.

Le procureur général de la cour de justice de Guelma, Karim Koussa, a révélé, avant-hier, que sur instruction des plus hautes autorités du pays, des investigations très poussées sont  en  cours  dans  la  wilaya  pour déterminer les raisons de la pénurie de lait en sachet que subit le citoyen depuis des mois.

S’exprimant sur les ondes  de  Radio  Guelma, avant-hier, M. Koussa a indiqué qu’une enquête approfondie est menée par les inspecteurs de la police judiciaire de la  Gendarmerie  nationale  au  niveau  de  toutes les infrastructures activant dans la filière, unités de transformation et autres, ainsi qu’auprès des services agricoles, de la Direction de l’industrie et de la représentation de l’Office interprofessionnel du lait et ses dérivés (Onil) de cette wilaya.

Le procureur général a expliqué que cette vaste opération de contrôle est suivie avec le plus grand intérêt par les pouvoirs publics, s’agissant d’un produit   de  première  nécessité  dont   la  rareté  est  douloureusement ressentie par la population.

Ce responsable a tenu à rappeler que les problèmes liés à la production du lait et, le cas échéant, la pénurie qui perdure ne devrait pas avoir lieu, si l’on considère les sommes faramineuses qui sont dépensées annuellement par l’État pour justement les éviter.

L’invité de Radio Guelma a également affirmé qu’aucun élément ou pôle de responsabilité ne sera négligé au cours de cette enquête, qu’il a qualifiée d’exhaustive pour identifier les éventuelles infractions et les responsabilités de tous les acteurs du secteur.

Les investigations concernent tous les services impliqués dans ce dossier, depuis celui qui définit la capacité de production de chaque laiterie, à celui dont la mission consiste à collecter le lait de vache, en passant par l’Office qui répartit les quantités de poudre de lait entre les transformateurs, assurera-t-il.

Et d’ajouter que les résultats de l’enquête seront portés à la connaissance de  l’opinion publique locale, une fois les procédures en cours achevées. Ne mâchant pas ses mots, Karim Koussa promet l’ouverture d’une information judiciaire automatique et des poursuites judiciaires contre tous ceux qui seront reconnus coupables d’abus et de manœuvres frauduleuses pour s’approprier les subventions du lait.

À rappeler que l’ancien directeur général de la laiterie Edough d’Annaba, l’actuel directeur de la production, son chef de service, ainsi que le responsable chargé de l’emballage ont été placés sous mandat de dépôt par le juge instructeur du tribunal d’El-Hadjar, en septembre dernier, dans une affaire de trafic de lait en sachet.

L’enquête déclenchée en février 2020 a permis de démasquer les auteurs d’un honteux trafic sur la quantité de la poudre à diluer à l’effet d’avoir un litre de lait en sachet.

Des   sources  judiciaires  au   fait   de  ce  dossier  ont   révélé  que  les responsables impliqués s’arrangeaient   pour  réduire  les  quantités  de poudre  de  lait  de  103  à  60  grammes  par  litre et  ainsi  détourner  les quantités restantes à leur profit ou en les  revendant  sous  le  manteau à des unités spécialisées dans la production des fromages et des yaourts. 
 

A. ALLIA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER