Scroll To Top

A la une / Actualité

Incendies en Kabylie

Le Haut Conseil de sécurité accuse le MAK et Rachad

© D.R

Le président de la République, Abdelmadjid Teboune, a présidé, hier, une réunion extraordinaire du Haut Conseil de sécurité, ayant pour ordre du jour les derniers incendies qui ont touché plusieurs wilayas du pays et fait des dizaines de morts à Tizi Ouzou, à Béjaïa et à Sétif, a indiqué un communiqué de la présidence de la République. “Le président de la République a donné instruction à tous les secteurs pour le suivi de l’évaluation des dégâts et la prise en charge des sinistrés de ces incendies, dont il est prouvé l’implication des mouvements terroristes (MAK – Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie, ndlr) et (Rachad) et aussi leur implication dans l’assassinat du défunt Djamel Bensmaïl”, accuse le communiqué de la Présidence, ajoutant que «dans ce contexte, le Conseil suprême de sécurité a décidé, outre la prise en charge des blessés, que les services de sécurité intensifiaient leurs efforts pour arrêter le reste des personnes impliquées dans les deux crimes, ainsi que toutes celles affiliées aux deux mouvements terroristes, qui menacent la sécurité publique et l'unité nationale, jusqu'à ce qu'elles soient radicalement éradiquées”. Le Haut Conseil de sécurité accuse “en particulier le MAK, qui reçoit le soutien et l'assistance de parties étrangères, notamment du Maroc et de l'entité sioniste, où les actes hostiles répétés du Maroc contre l'Algérie ont nécessité une révision des relations entre les deux pays et l'intensification de la surveillance de la sécurité aux frontières occidentales”, insiste le communiqué en question.

Le chef de l’État a mandaté l’Armée nationale populaire (ANP) pour l’acquisition de six hydravions pour l’extinction des feux de forêt, “insistant sur la sacralité de l’unité nationale”, conclut le communiqué de la Présidence. Pour rappel, l’affaire de l’assassinat de Djamel Bensmaïl est toujours en instruction. Les services de sécurité ont arrêté plusieurs personnes, accusées d’être impliquées dans cet assassinat, qui a suscité l’émoi et a été condamné par tous. 

 

 

Lyès Menacer


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER