Scroll To Top

A la une / Actualité

rebond de l’épidémie à Béjaïa

Le nombre d’admissions à l’hospitalisation a doublé

© D. R.

Après  une  baisse  sensible,  revoilà  un  léger  regain  des  cas  de contamination par la Covid-19 dans la wilaya de Béjaïa. En effet, selon le directeur de la santé et de la population (DSP) de la wilaya de Béjaïa, Idriss Khoudja El-Hadj, la courbe des contaminés par la Covid-19 est en légère ascension, particulièrement ces quatre dernières semaines dans la région. “Depuis quatre semaines, le chiffre des admissions à l’hospitalisation pour Covid-19 a doublé.

Le rebond de l’épidémie a commencé à vrai dire la dernière semaine du mois de mars passé”, nous a déclaré Idriss Khoudja El-Hadj. Et d’ajouter en substance pour étayer ses propos : “Avant, les services dédiés à la Covid-19 dans nos six hôpitaux de la wilaya étaient presque vides. On était plafonnés à 13 malades hospitalisés. Mais depuis ces quatre dernières semaines, on assiste à une ascension progressive de la courbe des contaminés.On est passé en quelques semaines d’une moyenne de 52 à 55 hospitalisations au quotidien pour arriver aujourd’hui à 80 hospitalisations au quotidien à travers tous nos hôpitaux, dont 7 cas contaminés par le variant britannique et 7 autres par le variant nigérian.”

Ce rebond de l’épidémie, explique  notre  interlocuteur, n’est  le  fait que du relâchement constaté chez  la population dans  le  respect  scrupuleux des gestes barrières. “Les prémices d’une troisième vague de l’épidémie sont là. La population doit se ressaisir avant qu’il ne soit trop tard”, alerte le DSP.

Pour ce  dernier,  la  population  devrait  continuer  à  respecter  les  mesures préventives, la distanciation sociale et le port de la bavette, afin de consolider les acquis enregistrés après la première et la deuxième vagues de l’épidémie, et pourquoi pas isoler totalement le virus.

“Nous sommes responsables et nous devons tous faire preuve d’intelligence collective pour nous protéger de la troisième vague, au risque d’avoir une situation dramatique”, insiste le DSP, avant de rappeler à l’adresse de la population de la région les pics des courbes atteints lors des deux précédentes vagues de l’épidémie.

“Lors de la première vague, du 22 mars au 22 septembre 2020, on a atteint une moyenne de  231  hospitalisations  par  semaine. Durant  la  deuxième  vague,  du  22 septembre au 22  décembre, on a atteint  le  pic  de 409  hospitalisations  par semaine”, tient-il à rappeler.

Et de noter que “la courbe des contaminés repart à la hausse en début des saisons. Est-ce un hasard ou est-ce dû à d’autres raisons ?”. “La question pour le moment reste posée  et  nous allons l’étudier”, soutient le DSP à cet effet.

En somme, le DSP compte encore une fois sur l’engagement massif de la population à respecter vigoureusement les mesures préventives contre cette épidémie afin de fléchir sa courbe ascendante et de ne pas assommer le personnel médical, comme c’était le cas lors des deux précédentes vagues. Un personnel médical auquel le DSP tient à rendre hommage pour son sacrifice dans sa lutte contre cette épidémie. 
 

L. OUBIRA

5 211 personnes vaccinées 
■ Depuis le début de la campagne de vaccination contre l’épidémie de Covid-19, pas moins de 5 211 personnes, selon le DSP, ont été vaccinées dans la wilaya de Béjaïa. La campagne vaccinale se poursuit toujours dans la région à travers les structures sanitaires  à  un  rythme  soutenu.  Elle se fait pour les personnes désireuses de se faire vacciner, précise notre source, après une inscription  via  la  plateforme  numérique  mise  à  leur  disposition ou  en se déplaçant dans un établissement sanitaire le plus proche pour s’inscrire.

La wilaya de Béjaïa  dispose, signale la  même source, de trois types de vaccin, à savoir le vaccin russe Spoutnik, le vaccin anglo-suédois Astra Zeneka et le vaccin  chinois  Sinopharm.  Dans  le  détail, précise  notre  source, 1 863 personnes  ont  été  vaccinées au vaccin  Spoutnik, 1 012 au vaccin Astra Zeneka et 2 336  au  vaccin  Sinopharm.  Soit  un  taux  de  consommation respective des vaccins de 90%, de 80% et de 30%. “Il y a une demande de vaccination de plus en plus forte. Le vaccin est toujours disponible et nous attendons un autre arrivage de doses de vaccin ces jours-ci”, rassure le DSP.
 

L. OUBIRA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER