L’Actualité DIRECTION DU COMMERCE DE BÉJAÏA

Le Snapap reconduit sa grève

  • Placeholder

LAHCÈNE OUBIRA Publié 12 Janvier 2021 à 09:36

Après la grève observée durant deux jours la semaine passée, les 3 et 4 janvier, la Fédération nationale des travailleurs du secteur du commerce, affiliée au Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (Snapap), a décidé de reconduire son mouvement de grève nationale de quatre jours. 

Entamée depuis dimanche, le mouvement de grève à Béjaïa a été massivement suivi à la direction du commerce de la wilaya et dans ses cinq inspections : Akbou, Sidi Aïch, Amizour, Kherrata et au port. “Au deuxième jour de notre grève, le taux de suivi à l’échelle de wilaya est de l’ordre de 78%”, a indiqué à Liberté Sofiane Boukhadem, secrétaire général de la section syndicale Snapap de la direction du commerce de Béjaïa. Selon notre interlocuteur, la Fédération nationale du Snapap a décidé de reconduire sa grève après l’échec des négociations, jeudi dernier, avec le ministre du Commerce.

Il expliquera que la seule revendication que le ministre a abordée avec le partenaire social est celle relative à la promotion aux grades supérieurs des inspecteurs ayant au moins dix ans d’expérience “Le ministre a accepté une promotion exceptionnelle de 1 962 inspecteurs aux grades supérieurs. Le reste de nos revendications a été ignoré par notre tutelle. C’est en deçà de nos aspirations”, regrette M. Boukhadem. 

Entre autres revendications professionnelles mises en avant par le syndicat : la révision du statut particulier des corps spécifiques des travailleurs du secteur du commerce, la révision du régime indemnitaire et l’indemnité de fonds des revenus complémentaires (IFRC). Par ailleurs, M. Boukhadem a tenu à préciser qu’au port de Béjaïa un service minimum est assuré.

 


L. OUBIRA 

 

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute