L’Actualité SALEM DAHIMI, notable de Tazrouk et ex-député

“Les hautes autorités doivent réagir pour circonscrire la Fitna qui s’installe”

  • Placeholder

Rabah KARECHE Publié 18 Avril 2021 à 00:24

© Liberté
© Liberté

Liberté : Depuis jeudi dernier, la colère est montée d’un cran dans l’Ahaggar à cause de la nouvelle composition et des limites territoriales fixées par le gouvernement. Quelle est au juste la source du problème ?
Salem Dahimi : Le signataire du décret exécutif fixant la consistance et les limites territoriales des communes des nouvelles wilayas semble ignorer l’existence de bourdes administratives qu’il doit vite rectifier. Les P/APC de Djanet et de Bordj Al-Haouasse sont pour beaucoup dans ce problème qui a révélé au grand jour l’amateurisme de l’appareil administratif. Preuve en est, des localités ayant été citées dans la consistance des trois communes relevant des wilayas de Djanet et d’Illizi sont également citées dans celles des communes relevant de la wilaya de Tamanrasset. Un micmac... c’est à n’y rien comprendre ! Le découpage administratif doit obéir à plusieurs conditions pour éviter de nourrir les conflits tranchés par notre histoire commune. Apparemment, on a tout fait pour tromper l’administration centrale et on a réussi sa sale besogne.

Peut-on réellement tromper une administration qui devrait disposer préalablement de toutes les informations confortant ses décisions ? 
Vraisemblablement, les responsables chargés de confectionner la nouvelle composition des communes et des wilayas nouvellement créées ne connaissent pas la géographie de notre région. Il fallait au moins consulter nos notables avant de décider quoi que ce soit. L’histoire est là, et la mémoire de nos notables est toujours intacte. De plus, on dispose de tous les documents attestant nos propos. L’urgence est de revoir maintenant ce décret de la discorde conformément aux anciennes cartes territoriales, ainsi qu’aux compositions fixées lors du  découpage administratif de 1986. Nous devons rester vigilants pour faire avorter cette tentative de scission et de guéguerre intercommunautaires, d’autant plus que l’affaire est tranchée depuis longtemps.

Selon vous, qui est responsable de cette gabegie ? 
Les présidents des communes concernées, à savoir Tazrouk et Idelès, ont été consultés à ce sujet, mais leurs rapports n’ont pas été pris en considération pour des raisons qui prêtent à spéculation. 
Des manœuvres malintentionnées parviennent du côté de Djanet et de ses P/AP qui seraient à l’origine de la zizanie semée dans l’Ahaggar depuis mars dernier. Certains d’entre eux se sont même offert de quoi alimenter leurs campagnes électorales, quitte à réveiller les vieux démons. Il ne faut pas oublier que les localités concédées à Kel Ajjer sont stratégiques et constituent l’avenir des jeunes de l’Ahaggar. 
Les hautes autorités du pays sont interpellées pour réagir et se pencher sérieusement sur cette affaire pour tenter de circonscrire la fitna qui s’installe depuis quelques mois déjà entre Djanet, Illizi et Tamanrasset. Le climat est plus qu’électrique entre les tribus targuies et les choses risquent de dégénérer si l’on continue de faire comme si de rien n’était.

Entretien réalisé par : R. KARECHE

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute