L’Actualité Parallèlement à la suspension des cours pour dix jours

Nouvelle campagne de vaccination dans l’éducation

  • Placeholder

Lyès MENACER/Correspondants Publié 24 Janvier 2022 à 10:59

© Archives Liberté
© Archives Liberté

Selon le ministre de l’Éducation nationale, Abdelkrim Belabed, le taux de vaccination dans son secteur n’a pas dépassé les 33%. La multiplication des contaminations dans les écoles incitera-t-elle les travailleurs du secteur à se faire vacciner ? 

Le ministère de l’Éducation nationale a profité de la suspension des cours dans les écoles pour lancer une quatrième opération de vaccination du personnel du secteur, qui se montre toujours réticent malgré un fort taux de contamination à la Covid-19 ces dernières semaines au sein des établissements relevant de ce secteur. Le lancement de cette campagne s’est déroulé au siège du ministère, lors d’une visioconférence coprésidée par le ministre de tutelle, Abdelkrim Belabed, et son collègue de la Santé, Abderrahmane Benbouzid. M. Belabed a profité de cette occasion pour rappeler que cette campagne incite les directeurs de l’éducation et de la santé, à travers les différentes wilayas, à l’”impératif" respect de la décision de suspension des cours, préconisant l’exploitation de cette conjoncture pour les révisions et non pas pour les sorties et les rencontres dans les espaces publics. 

La visioconférence a été une occasion propice pour donner des orientations et des instructions aux directeurs de l’éducation, en prévision de cette quatrième campagne de vaccination en faveur des enseignants, travailleurs et fonctionnaires administratifs, prévue de dimanche à jeudi, a souligné le ministre, exprimant sa conviction que la vaccination est "la seule issue" à la crise pandémique et le moyen de préserver la santé collective, comme suggéré par les spécialistes qui rappellent, chaque fois, la nécessité de se faire vacciner pour atteindre l’immunité collective, tout en continuant à respecter les gestes barrières dans les espaces publics. 

Intervenant lors de cette visioconférence, le ministre de la Santé a, pour sa part, qualifié la vague de contamination à la Covid-19 de "très sévère" sur les élèves, relevant que son secteur “travaille en étroite coordination avec le secteur de l'éducation nationale pour apporter les recommandations nécessaires aux concernés à travers les wilayas du pays en vue de réussir la campagne de vaccination au profit des personnels de l'éducation et, partant, protéger nos enfants et toute la société”, a rapporté l’APS. "En tant que parents et éducateurs, nous sommes responsables de la santé de nos enfants que nous devons protéger", a soutenu M. Benbouzid. 

Le ministre de l'Éducation nationale avait exprimé récemment, à l'issue de sa réunion avec les représentants des associations des parents d'élèves, son insatisfaction quant au taux de vaccination dans son secteur, qui touche, pour le moment, que 33% des travailleurs. Au premier jour de cette nouvelle campagne dans le secteur, la tendance semble identique à la précédente campagne, à savoir celle du 12 au 16 décembre 2021. M'hamed Safi, secrétaire général de la direction de l'éducation à Médéa, a regretté le faible taux de vaccination dans le secteur lors d’une intervention à la radio locale. Seul un effectif de 6 000 agents a été vacciné sur 22 000 fonctionnaires que compte le secteur de l'éducation, soit un taux de 27,27%, a-t-il affirmé, même si le taux de contamination dans les écoles reste faible, selon Madani Gharnouti, chargé de la santé scolaire. Ce dernier précise que les taux de contamination enregistrés dans les établissements scolaires se situent autour de 2,01% concernant les enseignants, 1,27% pour les travailleurs et 0,11% pour les élèves des trois cycles. 

Dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès, cinq employés seulement se sont présentés au niveau des unités de dépistage et de soins (UDS) pour recevoir leur dose de vaccin anti-Covid, nous a confié, hier, en début d’après-midi, le directeur de l’éducation, Kamel Ouled Aïd. à ce jour, seuls 3 148 travailleurs du secteur, tous corps confondus, se sont fait vacciner sur un total de 13 038 employés, soit un taux de 24,06%, a ajouté notre source. Aïn Témouchent ne fait pas mieux, malgré les moyens déployés sur le terrain pour inciter les personnels du secteur à recevoir leurs doses de vaccin. Jusqu’à maintenant, le taux de vaccination au sein de la famille de l’éducation n’a guère dépassé les 20%, affirment nos sources. 
À Béjaïa, la quatrième campagne de vaccination s’est heurtée, de nouveau, à la réticence des enseignants et autres fonctionnaires du secteur de l’éducation nationale. “C’est un échec total. Le corps enseignant reste en majorité réfractaire à la vaccination, contrairement au personnel de la direction de l’éducation de Béjaïa, où la plupart des fonctionnaires se sont déjà fait vacciner contre la Covid-19”, nous a déclaré, hier, le Dr Farid Khalef, médecin coordinateur chargé de la campagne de vaccination dans la circonscription de Béjaïa. Même son de cloche chez le censeur du lycée El-Hammadia (ex-Polyvalent), Mouloud Deboub, qui nous a confirmé cette hésitation vaccinale constatée chez les enseignants de son établissement. 

 


Lyès Menacer/Correspondants

 

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute