L’Actualité Il passera encore quatre mois d'incarcération

Rabah Karèche condamné à 1 an de prison dont 8 mois ferme

  • Placeholder

Rédaction Web Publié 12 Août 2021 à 10:27

D.R
D.R

Le tribunal de Tamanraset a rendu, ce jeudi, le verdict dans le procès du journaliste Rabah Karèche. Le correspondant de Liberté à Tamanrasset a été condamné à une année de prison dont huit mois ferme et quatre mois avec sursis, avons nous appris auprès de Me Abdelghani Badi. Rabah Karèche passera encore quatre autres mois en prison. 

Le procès du journaliste de Liberté, en prison depuis le 19 avril 20121, s'est tenu jeudi dernier, au tribunal de Tamanrasset. Le parquet avait requis une peine de trois ans de prison ferme assortie d'une amende de 100 000 DA. 

Après avoir été interrogé par le juge et le procureur de la république sur notamment ses "intentions" à travers la publication de ses articles, plusieurs témoins, des citoyens dont un ancien député de Tamanrasset, cités dans les comptes rendus de presse de Rabah Karèche, traitant de manifestations dans la région, ont été convoqués à la barre.

Ils ont tous affirmé avoir tenus les propos rapportés par le journaliste et ont témoigné du "professionnalisme" du correspondant de Liberté. 

Lors des plaidoiries, la défense, qui a relevé que le dossier de Rabah Karèche était vide, a demandé l'abandon de toutes les poursuites et la relaxe du journaliste. 

En prison depuis le 19 avril dernier, Rabah Karèche est poursuivi pour les chefs d’inculpation d’ « administration d’un compte électronique consacré à la diffusion d’informations susceptibles de provoquer la ségrégation et la haine dans la société », « diffusion volontaire de fausses informations susceptibles d’attenter à l’ordre public » et « usage de divers moyens pour porter atteinte à la sûreté et à l’unité nationales ».

A rappeler que la veille de son incarcération, le journaliste Rabah Karèche avait été convoqué par les services de police et maintenu en garde à vue au commissariat central, où il a été longuement interrogé sur un article traitant d’une manifestation citoyenne à Tamanrasset contre le nouveau découpage territorial.

Rabah Karèche avait été également convoqué plusieurs fois auparavant par les services de sécurité pour ses écrits de presse.

Rédaction Web

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute