L’Actualité Elle demande son agrément

Une association algéro-italienne interpelle le ministre de l'intérieur

  • Placeholder

Mohamed IOUANOUGHÈNE Publié 07 Novembre 2021 à 18:16

©"Maison Mattei"
©"Maison Mattei"

Profitant de la visite en Algérie du président italien Sergio Matterella, l'association "Maison Mattei" (du nom de l’industriel italien, Enrico Mattéo (1906-1962), ami de la révolution algérienne) est montée au créneau. Dans un communiqué reçu par la rédaction de « Liberté », ce groupement d’entrepreneurs algéro-italien appelle le ministre de l'Intérieur à « accélérer la signature de son agrément » pour « lui permettre d'apporter sa contribution au développement des entreprises entre l'Algérie et l'Italie ».

©"Maison Mattei"

La nièce d’Enrico Mattei, Rosangela, présidente d’honneur de l’association, est attendue prochainement en Algérie afin pour recevoir la médaille d’honneur posthume décernée en septembre dernier à son oncle par le Président Abdelmadjid Teboune.

Rosangela Mattei (©"Maison Mattei")

"Maison Mattei" attend son agrément en Algérie depuis 2016, selon le communiqué de son vice-président, l'Algérien Ali Ballalou.  Ce dernier, contacté par Liberté a déclaré avoir lancé l’association depuis la Casbah, avec 74 membres fondateurs, qui se sont lancés dans un long parcours administratif en vue de son approbation. "Nous avons déposé officiellement le dossier de l'association au ministère de l'Intérieur en 2018, et nous attendons l’agrément à ce jour", a précisé Ali Ballalou.

Durant cette longue attente, le nombre de fondateurs de l'association a diminué, car « certains se sont retirés et d’autres sont décédés, tandis que nous avons été contraints d'en abandonner d'autres car les résultats de l'enquête sur l'éligibilité de ses membres fondateurs ont conduit à l'opposition du ministère de l'Intérieur à certains d’entre nous », a indiqué le vice-président de l’association algéro-italienne. Ali Ballalou a affirmé avoir déposé une nouvelle requête auprès du ministère de l'Intérieur il y a trois jours, "dans l'espoir de voir l’intérêt que porte le président Abdelmadjid Tebboune a l’héritage d’Enrico Mattei, se transforme e, une opportunité pour nous d'obtenir enfin ce document administratif que viendra récupérer la nièce du héros Italien de notre révolution".

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute