Scroll To Top

A la une / Actualité

Des syndicalistes et membres de la société civile les attendent à l'aéroport

[Vidéo] Les enseignantes victimes d'un viol collectif à Bordj Badji Mokhtar évacuées à Adrar

Capture vidéo

Les enseignantes victimes d'un viol collectif, survenu dans la nuit du lundi à mardi 18 mai 2021, dans le logement de fonction d'une école, à Bordj Badji Mokhtar, ont été évacuées, ce soir, vers l'aéroport d'Adrar, où des représentants de syndicats de l'éducation nationale et des membres de la société civile les attendaient. Il n'est pas encore précisé si elles devront rejoindre aussitôt leurs familles.  

Selon une vidéo partagée par une enseignante et membre du syndicat algérien des travailleurs de l'éducation (SATE), sur sa page facebook, en direct de l'aéroport d'Adrar, l'ensemble des enseignantes et des enseignants affectés à Bordj Badji Mokhtar, ont quitté leurs postes, en guise de solidarités avec leurs collègues "sauvagement agressées". 

L’agression a eu lieu au logement de fonction sis à la Nouvelle Ecole, numéro 10, à 2h du matin, par " quatre individus, qui leur ont fait subir un viol collectif pendant deux heures, en présence d’un nourrisson ", avait alerté le SATE dans un communiqué largement relayé, en début de soirée, sur les réseaux sociaux.

 

 
Rédaction Web 

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER