L’Actualité Des villages entiers évacués et six morts sont à déplorer (actualisé)

[Vidéos] Les opérations d'extinction des feux se poursuivent à Tizi Ouzou

  • Placeholder

Rédaction Web Publié 09 Août 2021 à 23:08

D.R
D.R

D'importants feux de forêt se sont déclarés, lundi, dans les quatre coins de la wilaya de Tizi Ouzou. Des villages entiers, à l'exemple de Taourirt Mokrane, dans la commune de Larbaâ Nath Irathen, dont la population dépasse les 15 000 âmes, ont été évacués. Pas âme qui y vive, selon l'envoyé spécial de "Liberté".

Dans le village Ath Ateli, toujours dans la région de Larabaâ Nath Irathen, toute la population a été également évacuée de nuit. Plusieurs maisons sont détruites par les flammes. (voir photos ci-dessous) 

Jusqu'à ce mardi matin, les opérations d'extinction des flammes se poursuivaient dans bon nombre de villages, où des citoyens joignaient leurs efforts aux interventions des unités de la protection civile (voir vidéo ci-dessous, Taourit Mokrane). 

Dans la soirée, un incroyable élan de solidarité s'est mis en place à travers la wilaya, pour accueillir les familles sinistrées. Des hôtels et des salles des fêtes ont ouvert leurs portes pour les accueillir. 
 

Jusqu'à hier, en fin de journée, les services de la wilaya de Tizi Ouzou ont fait état de " quatre décès et de plusieurs blessés parmi les citoyens et les éléments de la conservation des forêts". La même source avait fait savoir qu'une cellule de crise, composée de toutes les directions, a été installée au siège de la wilaya. Le nombre des décès a été revu à la hausse, mardi, selon un bilan de la protection civile, qui a fait état de six morts au total. 

D'importants moyens humains et matériels ont été également mobilisés pour venir à bout des flammes, selon le communiqué de la wilaya de Tizi Ouzou, qui a précisé que "des renforts sont arrivés de plusieurs wilayas ainsi que deux hélicoptères qui ont été utilisés dans cette opération".

Par ailleurs, le directeur de la conservation des forêts de la wilaya de Tizi Ouzou a déclaré à la télévision publique que les incendies étaient de nature "criminelle " et a évoqué un "plan diabolique". 

Rédaction Web 

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute