Scroll To Top

Culture / Culture

La rencontre a réuni Liasmine Fodil et Yacine Houacine

La photographie en débat à la galerie Cowork-Art à Tizi Ouzou

© D.R

Décidément, la galerie Cowork-Art, ouverte récemment au cœur de la Nouvelle Ville de Tizi Ouzou à l’initiative de son jeune promoteur Aghilès Boudarène, est devenue un bel espace culturel où foisonnent des évènements culturels touchant plusieurs arts, tels que les arts plastiques, le tapis et les bijoux traditionnels, les dédicaces de livres et la promotion de l’artisanat algérien. Cette semaine, la galerie Cowork-Art a abrité une belle exposition-photo avec Liasmine Fodil, photographe d’art, et Yacine Houacine, animateur à Radio Tizi Ouzou, un duo qui anime une chronique matinale portant sur l’art photographique.

Outre l’exposition de photos qui aura suscité un intérêt particulier auprès des visiteurs, les deux artistes ont présenté une belle communication portant sur “Le rôle de la photographie dans la société”. Habituée à ce genre de manifestations, Liasmine Fodil a eu beaucoup de plaisir à présenter ses diverses œuvres cadrées en noir et blanc et à donner des explications détaillées sur chaque prise de vue. “Je suis une photographe professionnelle et formatrice en photographie depuis quelques années déjà, et je travaille entre Tizi Ouzou et Alger.

J’ai déjà exposé plusieurs fois en Algérie et à l’étranger, principalement à Manchester en Angleterre, mais aussi à Paris et à Marseille ainsi qu’en Hollande et en Espagne”, dira Liasmine Fodil, qui estime que “de nos jours, la photographie occupe une grande place dans la société, puisqu’elle est présente partout dans les médias et dans le quotidien des citoyens, c’est pourquoi, en plus de cette exposition-photos, nous avons tenu à animer une conférence-débat sur la place et l’importance de la photographie dans le monde qui nous entoure”.

De son côté, Yacine Houacine a affirmé que “sur les ondes de Radio Tizi Ouzou, j’anime chaque matin une émission sur la photographie en collaboration avec Liasmine Fodil, et à chaque fois nous choisissons une belle photo que nous décrivons à l’antenne en situant le contexte dans lequel elle a été prise, l’histoire que véhicule la photo choisie et surtout l’impact qu’elle a eu sur le monde, car nous portons souvent notre choix sur des photos qui ont quelque peu changé la face du monde, puis on établit une «biographie express» du photographe qui a réussi un tel chef-d’œuvre, tout cela pour transmettre toutes les émotions suscitées par les photos choisies après leur publication”.

Yacine avoue qu’il a toujours eu une grande passion pour la photo, à un tel point qu’il a eu l’idée d’inclure cet art dans sa chronique matinale de la radio pour reconstituer une photo au moyen du son, d’où le titre de l’émission “Sell ats walidh” (écoute, tu verras), ce qui permet aux auditeurs d’écouter la description de la photo du jour et de l’imaginer pour comparer ensuite la photo virtuelle et la photo réelle, “ce qui suscite un intérêt particulier auprès des auditeurs”, selon Yacine Houacine. 

Il est à noter que la galerie Cowork-Art compte organiser toute une semaine culturelle à l’occasion de la célébration de Yennayer, le jour de l’an berbère.

 


Mohamed HAOUCHINE 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER