Économie exportations de Gaz algérien

Hausse au premier trimestre 2021

  • Placeholder

SMATI Saïd Publié 20 Avril 2021 à 22:00

© D. R.
© D. R.

Les exportations gazières de l’Algérie ont connu un “bond appréciable” durant le premier semestre  de  l’année en cours, a  annoncé la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach.

Dans un communiqué rendu public hier, Sonatrach a indiqué qu’“en dépit d’un contexte particulier lié à la prolongation de la pandémie de Covid-19, l’Algérie a  enregistré  un  bond  appréciable  de  ses  exportations  gazières  durant le premier trimestre 2021”. 

Ce bond est dû essentiellement à “une hausse de la production combinée au renforcement de la demande de ses clients”, a noté Sonatrach. Durant ce 1er trimestre 2021, l’Italie a constitué la première destination des exportations algériennes de gaz, a indiqué Sonatrach. 

Avec un volume  total vers  l’Italie de 6,4 milliards  de  m3, les exportations algériennes ont réalisé  une  progression  de 109% par rapport à la même période de 2020, permettant ainsi à l’Algérie de consolider sa “position de 2e fournisseur de gaz de l’Italie avec des parts de marché à 35% contre 16% durant la même période de 2020”.

L’Espagne et le Portugal arrivent en “deuxième position”, avec un volume exporté de 4,3 milliards de m3 de gaz durant la même période, représentant une progression de 122% par rapport à la même période de 2020. 

“Cela représente une part de marché de plus de 47% contre seulement 21% durant le premier trimestre 2020. Avec cette performance, l’Algérie maintient sa position de premier fournisseur de gaz sur ce marché stratégique”, a précisé Sonatrach.

La compagnie nationale des hydrocarbures a réussi à consolider sa position sur les deux marchés italien et espagnol, réputés pour être les deux principaux débouchés au gaz algérien. Cette performance enregistrée vient confirmer la tendance déjà relevée dans l’exercice précédent. 

En  effet, malgré  la  chute  des  niveaux  de  consommation, les  livraisons algériennes de gaz à l’Europe ont augmenté en 2020. Selon les chiffres de Sonatrach, l’Algérie a exporté vers l’Italie un volume de 14,8 milliards de mètres cubes, soit une progression de 12% par rapport à 2019. Sa part de marché a ainsi augmenté à un niveau de 22% en 2020 contre 18% l’année précédente.

L’Algérie a ainsi consolidé sa position de deuxième fournisseur de gaz sur le marché italien en dépit de la baisse des importations gazières de l’Italie en 2020, qui ont enregistré une baisse de 8% par rapport à 2019 pour se situer à 66 milliards de mètres cubes.

Par ailleurs, l’Algérie a consolidé sa position de premier fournisseur de gaz de l’Espagne en 2020 avec un volume exporté de 9,6 milliards de mètres cubes (dont une partie est destinée au Portugal), ce qui représente une part de marché de plus de 29%.

Outre ces marchés traditionnels, les exportations gazières ont atteint d’autres marchés notamment asiatiques comme la Chine et le Bangladesh, a souligné le communiqué de Sonatrach. 
 

Saïd SMATI

 

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute