Scroll To Top

Économie / Actualités

En hausse de 64,56% durant les 4 premiers mois de 2021

Nette croissance des exportations hors hydrocarbures

© D. R.

Les exportations hors hydrocarbures ont enregistré une hausse de 64,56% durant les 4 premiers mois de 2021 par rapport à la même période de l'année écoulée, s'établissant à 1,14 milliard de dollars selon un bilan du ministère du Commerce, repris, hier, par l’APS.

En dépit de cette forte croissance, les exportations hors hydrocarbures demeurent marginales. La part des exportations hors hydrocarbures est estimée à 10,54% de la valeur totale des exportations algériennes. Le ministère du Commerce a recensé 832 entreprises qui ont concrétisé ces opérations d'exportation durant cette période. 

Le ciment vient en tête des produits exportés, durant les quatre mois de l’année en cours.  Les exportations de ciment ont atteint 51,54 millions de dollars, en hausse de 144,45% par rapport à la même période de l’année passée. Les exportations de sucre ont enregistré une croissance de 44,54%.

Elles sont évaluées à 120 millions de dollars. Les exportations de dattes ont progressé de 25,66%. Celles des engrais, estimées à 283,26 millions de dollars, ont évolué de 5,09%. Les exportations des huiles et d'autres produits dérivés du charbon distillé ont atteint une valeur de 163 millions de dollars, soit une hausse de 124,34%. Le bilan fait également état de la croissance des exportations des produits alimentaires, qui ont atteint 205 millions de dollars, soit une progression de 38,52%. 

Pour rappel, dans le cadre du Plan de relance économique prévu par le gouvernement, l’objectif à atteindre en matière d’exportation hors hydrocarbures a été fixé à 5 milliards de dollars à la fin 2021. Le montant global des exportations hors hydrocarbures en 2020 n’a été que de 2,26 milliards de dollars. 

Récemment le secrétaire général du ministère du Commerce, Redouane Allili, a estimé que l’objectif des 4 milliards de dollars d’exportations hors hydrocarbures sera largement réalisé d’ici à la fin de l’année 2021. “C’est un objectif que nous avons revu à la baisse de 5 à 4 milliards de dollars à cause de la crise sanitaire, certes, mais que nous pouvons atteindre. Mieux, l’on s’attend à ce que les exportations hors hydrocarbures dépassent le montant des 4,5 milliards de dollars d’ici à la fin de l’exercice actuel”, a-t-il précisé.

“Si nous parvenons à 4 milliards de dollars d'exportations hors hydrocarbures, nous en serons heureux, car pendant les 25 dernières années, le montant a toujours avoisiné les 2 milliards de dollars”, a-t-il souligné, en marge du 1er Salon Interafricain d’import-export (Impex-2021).

Selon le président de l’Association nationale des exportateurs algériens (Anexal), Ali Bey Nasri, les exportations hors hydrocarbures devraient dépasser, cette année, les 3 milliards de dollars. La réglementation des changes demeure l’un des principaux freins à l'exportation.

Pour  booster  les  exportations  hors  hydrocarbures,  les  exportateurs demandent, notamment, la révision du règlement n°2014-04, qui fixe les conditions de transfert de capitaux à l’étranger au titre de l’investissement à l’étranger par les opérateurs économiques de droit algérien, complémentaire à leurs activités de production de biens et de services en Algérie.

L’internationalisation d’une entreprise algérienne est, aussi, un levier de croissance pour l’économie nationale.
 

M. R.

 

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER