Scroll To Top

Économie / Actualités

Conçu à l’effigie des six chefs historiques de la révolution

Un nouveau billet de 2 000 DA mis en circulation

© Liberté

La Banque d’Algérie a mis en circulation, jeudi, un nouveau billet de 2 000 DA. Cette nouvelle  coupure  vient  en  complément  de  l’actuel  billet  de la même valeur.

Il ne s’agit  donc nullement  de  remplacer  les  anciens billets par le nouveau, mais de perpétuer une tradition ; celle de “procéder périodiquement à la mise en  circulation  de  nouvelles  séries  de  billets  et  de  pièces,  portant  des thématiques  puisées  dans  le  patrimoine  historique,  culturel,  architectural, faunistique et floristique d’un pays”, lit-on dans un communiqué diffusé, jeudi, par la Banque d’Algérie.

Le nouveau billet de 2 000 DA est conçu à l’effigie des six chefs historiques de la Révolution, à savoir Mohamed Boudiaf, Krim Belkacem, Larbi Ben M’hidi, Mostefa Ben Boulaïd, Didouche Mourad et Rabah Bitat. La mise en circulation de ce nouveau billet se veut un hommage aux “Héros de la Révolution”, écrit la Banque centrale dans son communiqué.

Le graphisme est la réplique d’une photographie souvenir prise par les six révolutionnaires à la veille du déclenchement de la guerre de Libération du 1er novembre 1954.

“ Rehaussé   par  des  personnalités  symboles  de  la  guerre  de   Libération nationale, le nouveau billet marque une première dans l’histoire des billets de banque de notre pays, en rendant hommage aux combattants pour la libération.

La coupure de 2 000 DA porte aussi les symboles de notre patrimoine culturel et  historique  séculaire”,  soutient   l’institution.   En  effet, ce  nouveau  billet présente au recto une tonalité violacée avec trois couleurs juxtaposées, reprenant la mythique photographie du groupe des six chefs historiques prise la veille du déclenchement de la guerre de Libération.

La photo  est  posée  sur  un fond de  montagnes  représentant  les monts de Bouzegza, des  Aurès  et  de  Kherrata, théâtre  de  la  guerre  de  Libération nationale.

Le  verso  du  billet  présente  une  tonalité  marron violacé et représente des symboles du patrimoine historique et culturel algérien, à savoir la foggara qui est un ouvrage ancestral de  mobilisation  hydrique  et  de  partage des eaux, ainsi que le mausolée numide d’Imedghassen.

Outre l’hommage rendu aux six  révolutionnaires, il  était question, également, de renforcer la sécurité de ce nouveau billet mis en circulation depuis ce jeudi 18 mars, à travers, entre autres éléments de sécurité, la présence du portrait de l’émir Abdelkader, symbole de  la  résistance contre l’armée française, qui apparaît en filigrane au centre d'une bande verticale à gauche du billet.

Tout comme l’édifice du Makam El-Chahid (Monument  des martyrs), présenté sur la partie supérieur droite de la vignette avec une couleur variant du vert au doré, selon l’angle d’inclinaison.

À cela s’ajoute l'inscription “Banque d'Algérie” en arabe  en micro-impression en  bas  du  billet,  en  plus  du  chiffre  2 000  imprimé “en  taille  douce”  en caractères destinés aux malvoyants.

La nouvelle coupure de 2 000 DA comporte des éléments de sécurité à trois niveaux ; dont le premier s’adresse au grand public et est facilement vérifiable à la vue et au toucher. La face recto du billet est dotée d’un fond de sécurité qui couvre l’ensemble de la surface du billet ; il est composé de figures géométriques, guillochis, micro-impressions et numismatiques graphiques. 
 

Ali TITOUCHE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER