Scroll To Top

editorial / ACTUALITÉS

Aiguillage


La redynamisation du Conseil national économique et social, auquel on a ajouté le volet important qu’est l’environnement, représente pour les différents acteurs de la vie sociale et économique une décision capitale pour prendre la route qui mène vers la bonne gouvernance. Sitôt installé en tant qu’organe consultatif, il a investi le terrain par des travaux et des débats de haut niveau sur des thématiques pourtant au centre des préoccupations de la société, mais jamais abordées, et ce, sans idées préconçues, ni revanchardes, ni laudatives. Le débat contradictoire mais constructif prévalant.

L’annonce d’un Conseil national des statistiques (CNS) où le Premier ministre vient d’installer la composante, dont la création remonte à… 1994, mais qui n’a existé que sur une page du Journal officiel est aussi importante, sinon plus, que celle du Cnese en ce sens que le capitaine du bateau aura les instruments nécessaires pour ne plus naviguer à vue, pour trouver le bon cap le menant à la destination qu’il s’était fixée.
Comment les politiques publiques ont été menées toutes ces années sans un organe fiable qui n’obéit qu’aux chiffres, ratios et pourcentages pour décider d’une action qui engage tout un pays ? Au “pif”. Une gestion au jour le jour,  avec un baril de pétrole jouant au yoyo ?
Il existait jusqu’aux années 80 un Office national des statistiques et un ministère du Plan qui exerçaient dans une économie socialiste et centralisée avec un parti unique qui décidait des plans de développement, mais il y avait la statistique qui permettait de recadrer les aiguilles de la pendule quand elles sonnaient l’alerte.

Le retour de la statistique, aujourd’hui, avec  son conseil composé de différents acteurs de la société civile, est un signe important allant dans le sens d’une prise en charge des préoccupations du gouvernement, mais aussi de ceux activant aussi bien dans la sphère économique  que dans la recherche universitaire. Le fait de mettre à la disposition de tout utilisateur des informations fiables et transparentes de la vie du pays ne fera que rendre service à ce dernier dont l’image et l’aura se trouveront grandies et feront barrage à toutes les fausses informations qui sont légion sur des sites et supports malveillants, mais aussi aux rapports grandiloquents que font des administrations pour plaire. 

 

[email protected]


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER