L’Algérie profonde POLLUTION URBAINE À TAMANRASSET

L’accablant constat de l’Agence nationale des déchets

  • Placeholder

Rabah KARECHE Publié 28 Janvier 2022 à 19:02

Karim Ouamane, directeur de l’AND, à l’occasion de la journée d’étude sur la thématique tenue à Tamanrasset. © D. R.
Karim Ouamane, directeur de l’AND, à l’occasion de la journée d’étude sur la thématique tenue à Tamanrasset. © D. R.

La  wilaya  de  Tamanrasset  produit  annuellement  environ  50 000 t  de déchets, dont 5000 t de déchets spéciaux, 66 t de déchets hospitaliers et 3000 t de déchets ménagers et assimilés.

Pour booster la locomotive du développement économique à Tamanrasset, il est impératif de prendre en considération l’aspect environnemental de cette région touristique par excellence, a estimé Karim Ouamane, directeur de l’agence nationale des déchets lors de son dernier passage dans la wilaya.

Intervenant à l’occasion de la journée d’étude sur la thématique qui s’est tenue tout récemment à l’université Hadj Moussa-Ag Akhamok, le même responsable a insisté sur la nécessité de revoir toutes les méthodes de gestion adoptées localement afin d’aboutir à une gestion efficace des déchets.

D’après lui, la wilaya de Tamanrasset produit annuellement environ 50 000 t de déchets, dont 5000 t de déchets spéciaux, 66 t de déchets hospitaliers et 3000 t de déchets ménagers et assimilés.

“Par le passé, la gestion des déchets se limitait à leur collecte et leur transport pour s’en débarrasser rapidement. Force est de constater que ce mode de gestion s’est répercuté négativement sur l’environnement et la santé publique, notamment avec l’extension urbaine qu’a connue Tamanrasset. Il est désormais impératif de s’orienter vers des méthodes correspondant aux nouvelles approches environnementales et économiques pour assurer une meilleure gestion des déchets”, propose l’intervenant, en revenant sur les articles de la loi n° 01-19 relative à la gestion, au contrôle et à l’élimination des déchets, notamment celle relative au schéma communal de gestion des déchets devant porter sur l’inventaire des quantités des déchets ménagers et assimilés et des déchets inertes produits sur le territoire de la commune, ainsi que leur composition et leur caractéristique.

Aussi sur l'inventaire et l'emplacement des sites et installations de traitement existants sur le territoire des communes et sur les besoins en capacité de traitement des déchets et le choix des options concernant les systèmes de collecte, de transport des déchets, en tenant compte des moyens économiques et financiers nécessaires à leur mise en œuvre.

L’And s’est ainsi engagé à fournir l’assistance aux collectivités locales dans le domaine de la gestion des déchets à même de contribuer à la réalisation des études, des recherches et de projets en matière de tri, de collecte, de transport, de traitement, de valorisation et d’élimination des déchets.

Les participants aux différents ateliers de travail, organisés à l’occasion de cette journée, ont à leur tour insisté sur le volet formation au profit du personnel des entreprises actives dans le domaine de collecte et de traitement des déchets à Tamanrasset. Ils ont aussi interpellé les autorités compétentes pour encourager l’investissement dans ce créneau d’activité et invité la wilaya à s’impliquer effectivement dans la gestion des déchets.

Conviés à cette manifestation environnementale, les représentants de la société civile ont, de leur côté, dénoncé la politique d’exclusion adoptée par les autorités locales, du fait qu’elles ne répondent même pas à leurs préoccupations, particulièrement concernant le paiement des employés dans le cadre du dispositif du filet social engagé depuis 2006 dans ce créneau d'activité. 
 

RABAH KARÈCHE

 

 

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute