L’Algérie profonde Ses créances s’élèvent à plus de 126 milliards de centimes

La DDE de Tamanrasset face à l’asphyxie financière

  • Placeholder

Rabah KARECHE Publié 11 Avril 2021 à 00:44

Les créances de la DDE de Tamanrasset s’élèvent à plus de 126 milliards de centimes. © D. R.
Les créances de la DDE de Tamanrasset s’élèvent à plus de 126 milliards de centimes. © D. R.

La compagnie d’électricité fait face aux pratiques de factures impayées, imputables dans leur globalité aux institutions, administrations publiques, dont une majorité d’APC. 

La wilaya de Tamanrasset ne déroge pas à cette règle de cumul par les administrations publiques d’impayés qui creusent davantage la trésorerie de la Sonelgaz qui n’arrive même pas à recouvrer ses créances, qui s’élèvent, dans cette wilaya de l’extrême sud du pays, à quelque 126 milliards de centimes.

En effet, le montant des factures de l’électricité et de gaz impayées par les clients de la direction de distribution de l'électricité et de gaz de la wilaya de Tamanrasset est estimé à plus de 126 milliards de centimes, dont 51 milliards, soit 42% des créances sont détenues auprès des abonnés ordinaires répartis entre locaux commerciaux, ménages et exploitations agricoles et industrielles.

C’est ce qu’a indiqué, ce vendredi 9 avril, le directeur de cette filiale du groupe Sonelgaz, Belaïd Ouarti, en faisant part des nouvelles mesures de facilitation permettant le recouvrement de ses dettes sans recourir aux coupures du courant électrique, et ce, en application des instructions de la direction générale confortant sa devise “d’entreprise citoyenne”. 

Ces mesures intervenant en cette période sanitaire difficile, poursuit le même responsable, permettront aussi aux clients de la DDE d’effacer leur ardoise en procédant à des échéanciers de paiement jusqu’au règlement parfait de leurs dettes.

La DDE, plus que décidée à réétudier toutes les possibilités nécessaires pour faire face à l’asphyxie financière que traverse l’entreprise, aura ainsi activé plusieurs mécanismes de recouvrement à l’effet “de pouvoir accélérer la cadence des investissements visant la qualité et la continuité de nos services dans cette wilaya connue pour ses consommations records en période des grandes chaleurs”, explique M. Ouarti.

Il est donc clair que pour concrétiser ces projets, les clients, particulièrement les administrations et établissements publics, les Apc et les opérateurs économiques, doivent payer leurs factures dont le montant s’élève à plus de 75 milliards de centimes (58% des créances).

À ce propos, le directeur de distribution de l’électricité et de gaz de la wilaya de Tamanrasset a tenu à rappeler les modes de paiement devant se faire à distance, par des virements bancaires, via les bureaux d’Algérie poste où encore au niveau de l’agence commerciale de l’entreprise où sont prises toutes les dispositions relatives au protocole sanitaire. 
 

RABAH KARECHE

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute