L’Algérie profonde ÉDUCATION À TAMANRASSET

Régularisation financière de 4 953 employés du secteur

  • Placeholder

Rabah KARECHE Publié 14 Janvier 2022 à 17:23

© D. R.
© D. R.

Sans salaire depuis des mois en raison du manque de crédits budgétaires, les nouveaux employés et contractuels du secteur de l’éducation à Tamanrasset pourront enfin pousser un ouf de soulagement après la régularisation de leur situation financière.

L’annonce a été faite, jeudi, par la direction de l’éducation (DE) de la wilaya, qui a dénombré la régularisation de quelque 4 953 fonctionnaires appartenant au corps pédagogique et administratif de ce secteur névralgique. 

Dans un communiqué publié sur sa page officielle, la DE de Tamanrasset a rassuré ses employés, précisant que les dossiers des employés concernés (titulaires et contractuels) ont été tous avalisés par le contrôleur financier de la wilaya au terme de la nouvelle dotation budgétaire accordée le 21 décembre dernier par le ministère de tutelle pour payer les arriérés de salaire liés particulièrement aux avancements d’échelon, aux promotions aux grades supérieurs, aux allocations familiales et aux différentes primes de rendements.

Grâce à ce budget supplémentaire, les nouvelles recrues dans le cadre de l’intégration des bénéficiaires de dispositif du préemploi seront également régularisées, affirme-t-on dans le même document dont nous détenons une copie.

En tout, 4 464 encadreurs des trois paliers d’enseignement (973 au palier secondaire, 1 763 au moyen et 1 728 au primaire) sont concernés par cette opération, qui permettra à la direction locale de l’éducation d’éviter la colère des syndicats et l’ire ouvrière. 

Pour ce qui est du corps administratif, 489 fonctionnaires, dont 311 exerçant dans les différents lycées de la wilaya et 163 dans les CEM, sont également régularisés, indique la direction de l’éducation de Tamanrasset, non sans préciser que les mandats de paiement sont déposés au niveau du Trésor de wilaya, comme pour mettre un terme aux spéculations et aux rumeurs distillées sur les réseaux sociaux quant à ce problème qui n’a que trop duré.

Cela dit, les virements des salaires et des différentes primes interviendront dans les tout prochains jours, puisque l’ordonnateur dispose suffisamment de crédits pour prendre en charge la masse salariale engagée. 

Interrogée au sujet de la titularisation des enseignants contractuels, la directrice de l’éducation de la wilaya de Tamanrasset, Sektou Bousbeaât, nous répond laconiquement : “Nous n’avons aucune information sur leur (les contractuels, ndlr) titularisation.”

Ce dossier ravive malheureusement la braise syndicale en l’absence d’une solution politique à cette problématique qui décalque son schéma de gestion sur celui des titulaires en perpétuelle tension. 
 

RABAH KARÈCHE

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute