L’Algérie profonde Réalisation d’un entrepôt frigorifique de stockage à In Salah

Un projet à la traîne

  • Placeholder

Rabah KARECHE Publié 04 Avril 2021 à 23:07

La capacité de l’entrepôt frigorifique de stockage et de distribution s’élève à 4000 m3. © D.R.
La capacité de l’entrepôt frigorifique de stockage et de distribution s’élève à 4000 m3. © D.R.

Prévue pour la fin 2016, la livraison dudit projet est reportée sine die en raison de plusieurs facteurs.

Lancé en juillet 2015, le projet portant étude et réalisation d’un entrepôt frigorifique de stockage et de distribution à In Salah, dont les délais contractuels étaient initialement fixés à 15 mois, est toujours à la traîne. Le retard accusé dans les travaux de réalisation de cette infrastructure de 4000 m3 qui s’inscrit dans la perspective de promouvoir l’agriculture saharienne sonne comme un démenti aux déclarations faites à Tamanrasset du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelhamid Hamdani, où il a mis l’accent sur l’importance de ces entrepôts pour booster son secteur dans le Sud. Prévue pour la fin 2016, la livraison dudit projet est reportée sine die, en raison de plusieurs facteurs, explique Mohamed Slama, l’ex-ingénieur engagé par le maître d’œuvre pour assurer le suivi et le contrôle du projet.

Selon lui, le délai de réalisation est passé de 15 à 33 mois à cause des “arrêts répétitifs et des imperfections” constatés à chaque fois dans la réalisation. En tout, 26 PV de chantiers ont été arrêtés dans ce sens où l’on a dénoncé plusieurs “irrégularités” en violation des clauses contenues dans le marché conclu entre le maître d’œuvre, en l’occurrence Frigomedit (une entreprise spécialisée dans l’import-export et la commercialisation de produits agroalimentaires) et l’entreprise de réalisation. “À ma grande surprise, aucune réaction de la part de la direction du projet qui a pris parti en faveur du maître de l’ouvrage. Ce dernier aurait avancé dans ses travaux sans prendre la peine de lever les réserves techniques signalées par le chef de projet. C’est gravissime ! J’ai adressé une correspondance bien détaillée à la direction, laquelle est confortée de PV dénonçant toutes les imperfections constatées. Cependant, la DG a préféré résilier mon contrat au lieu de sommer l’entreprise à respecter les normes et les délais de réalisation convenus”, regrette l’ingénieur, en lançant un cri d’alarme à l’adresse des hautes autorités compétentes pour dépêcher une commission d’enquête devant mettre toute la lumière sur cette affaire. 

“Quelques mois après mon installation, on m’a demandé de lâcher un peu du lest et de fermer les yeux sur certaines aberrations. Comme je n’ai pas accepté, on tenait à se débarrasser de moi, en me signifiant à chaque fois que les responsables de cette filiale du groupe industriel agro-logistique, Agrolog, sont intouchables”, a-t-il ajouté. En février dernier, la direction de Frigomedit a notifié une fin de fonction sans préavis à M. Slama pour avoir dénoncé, selon ses dires, “un maître d’ouvrage privilégié”. 

Au terme de ce marché conclu en juin 2015, le maître d’ouvrage en question a bénéficié de trois autres projets similaires à Reggane, à Metlili et à Touggourt. Pour avoir sa version des faits, on a contacté le directeur chargé de ces projets auprès de Frigomedit, mais ce dernier a refusé de faire de déclarations, en se contentant de dire : “On est vendredi, c’est un jour de repos. Je m’excuse de ne pouvoir vous répondre. J’attire votre attention sur le fait que le projet en question appartient à Frigomedit EPE/SPA, dont la DG se trouve à Rouiba, Alger, en cas de besoin”.

RABAH KARECHE

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute