Scroll To Top

Radar / Actualités

Il avait critiqué le Hirak dans un précédent prêche

L’imam d’une mosquée de Bab El-Oued chassé par les fidèles

© D. R.

L’imam de la mosquée Takwa de Bab El-Oued, à  Alger, a  été  empêché, hier, par les fidèles de lire son prêche de la prière de vendredi.

En effet, au moment où l’imam s’apprêtait à monter au minbar pour prononcer son discours, les habitants de Bab El-Oued l’ont invité à quitter les lieux, lui reprochant les termes exagérés utilisés contre le Hirak populaire lors du prêche de vendredi dernier.

Encerclé  par  les  fidèles pro-Hirak, il a, immédiatement, été  remplacé  par un autre imam.  Ce n’est pas la première fois qu’un imam fait  de  l’excès de zèle en affichant publiquement sa position politique à l’encontre de la Révolution du sourire.

En 2019 et début 2020, des imams ont été évacués illico presto par les fidèles pour avoir politisé leur prêche lors des prières du vendredi.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER