Scroll To Top

Culture / Culture

Lancement de la série “Babour Ellouh” sur la plateforme Yara

“Une nouvelle ère de création”

© D.R

La série événement Babour Ellouh attendue depuis une année vient enfin de débarquer sur les écrans, non pas de télévision mais sur les smartphones. Les fans de Abdelkader Djeriou, Mustapha Laaribi, Tarek Bouararra, Souhila Maalem ou encore Aziz Boukerouni pourront découvrir tous les jours, entre 21h30 et 22h, cette œuvre sur la plateforme Yara (VOD). À cette occasion, la société de production Wellcom Advertising a organisé, jeudi à l’hôtel Sheraton d’Alger, la soirée de lancement où étaient présents comédiens, techniciens, partenaires…même “Bnet lebled” ont quitté leur village “El tholt el ghali” pour assister à cet événement considéré par ses initiateurs comme “historique”. Composé de 23 épisodes de 50 minutes, ce feuilleton dramatique suit l’histoire de Hasni (campé par Djeriou), habitant dans un quartier où le phénomène de la harga (émigration clandestine) prend de l’ampleur. “En raison de sa situation financière et de l'état critique de sa fille malade, il devient contre sa volonté un organisateur de ces traversées clandestines et se voit devenir le "raïs" le plus connu de la ville”, peut-on lire dans le synopsis. Un programme qui promet moult rebondissements grâce à la diversité de ses personnages et les thématiques abordées, notamment celle de la harga, mariages forcés des mineurs et le racisme.

À ce propos, Imed Henouda, fondateur de Wellcom Adversiting, mentionne que “depuis 9 ans nous produisons du contenu et nous étudions les habitudes des Algériens, nous avons constaté qu’ils préfèrent largement consommer des contenus algériens qui mettent en scène des questions algériennes”. Concernant le mode de diffusion sur une plateforme VOD, il souligne que “le financement par les subventions ou les publicités” ne peut plus à lui seul “financer cette production audiovisuelle en quantité suffisante. C'est pourquoi nous pensons qu'il est temps d'investir dans des canaux de diffusion et des modes de financement qui permettront de garantir une quantité et une qualité de production aux standards internationaux, une production qui à terme pourrait même s'exporter”. Aussi, cette initiative permettra aux producteurs et artistes d’entrer dans une nouvelle “ère de création”. Pour rappel, le projet Yara est né en 2019, entre Wellcom et Yassir (développement et gestion). Depuis son lancement l’an dernier, l’application a été téléchargée pas moins de 300 000 fois. Par ailleurs, un partenariat avec Ooredoo donne “accès” à la série à tous ses clients et joue, entre autres, le rôle de distributeur (Babour Ellouh sera disponible dans tous les points de vente et boutiques Ooredoo).

Les abonnés aux autres opérateurs se verront à l’achat du coupon offrir une carte SIM gratuite. Quant au prix, il est à seulement 500 DA pour l’intégralité des épisodes, ainsi les internautes pourront “profiter” des dizaines d’heures de ce contenu en toute exclusivité ! Pour sa part, Abdelkader Djeriou se dit “content” de participer à ce projet, car “c’est une expérience artistique à travers laquelle nous avons tenté de présenter une facette de la réalité algérienne dans toute sa cruauté et sa beauté à la fois”. Pour la diffusion sur Yara, il espère que cette “expérience innovante permettra de créer un véritable marché dans lequel la seule sanction réelle sera celle du public et de la qualité”. 

Hana M.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER