Économie FINANCE ISLAMIQUE

60 milliards de centimes récupérés par la BEA

  • Placeholder

Kouceila TIGHILT Publié 02 Avril 2022 à 12:00

© D. R.
© D. R.

Le directeur général de la Banque extérieure d’Algérie (BEA), Lazhar Latrèche, a été, jeudi matin, l’hôte de la ville de Tizi Ouzou où il a procédé à la l’inauguration de l’agence BEA, fraîchement rénovée, et au lancement d’un guichet dédié à la finance islamique. Au cours de son allocution, Lazhar Latrèche a indiqué que, depuis le lancement des guichets islamiques, la BEA a pu récupérer 60 milliards de centimes.

“À ce jour, la BEA a ouvert, à l’échelle nationale, 16 guichets dédiés à la finance islamique, ce qui a permis de récupérer plus de 60 milliards de centimes”, a-t-il en effet annoncé. “Nous estimons que c’est une somme considérable”, a-t-il ajouté affirmant que les résultats de l’introduction de la finance islamique ont été concluants.

“Depuis le lancement de ce nouveau produit, il y a trois mois, les résultats sont probants”, a-t-il affirmé. Pour rappel, la BEA avait procédé, fin décembre dernier, au lancement officiel de son premier guichet de commercialisation des produits de la finance islamique au niveau de son agence principale d'Alger, parallèlement au lancement de deux autres guichets similaires à Aïn Defla et à El-Eulma.

À l’occasion de ce lancement, le directeur général de la BEA a expliqué que sa banque a proposé, au total, sept produits islamiques, précisant qu’ils sont conformes aux préceptes de la charia. M. Latrèche a aussi souligné que la stratégie de la BEA, qui ambitionne de développer davantage les produits islamiques, s’inscrit en droite ligne des orientations du gouvernement qui visent à capter la masse monétaire qui circule dans le circuit informel.

À noter que parmi les produits de la finance islamique proposés par la BEA figurent plusieurs produits destinés aux particuliers, à savoir la Mourabaha automobile, Mourabaha immobilière, Mourabaha biens à la consommation ainsi que le compte épargne islamique.

Concernant la rénovation de l’agence de Tizi Ouzou, le directeur général de la BEA s’est dit ravi de réceptionner un si bel établissement. “Nous sommes heureux de rouvrir notre agence, ici à Tizi Ouzou, avec aussi l’inauguration d’un guichet dédié à la finance islamique, et ce, en présence de l’encadrement de la BEA et du président du conseil d’administration”, a relevé Lazhar Latrèche, avant de revenir sur le redéploiement de la BEA sur le territoire national.

“Actuellement la BEA travaille pour trouver d’autres opportunités pour des ouvertures d’agences au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou. Nous comptons aussi, durant le mois de Ramadhan, inaugurer d’autres agences, notamment à l’est et au sud du pays”, a-t-il encore indiqué.

K. TIGHILT

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute