Scroll To Top

editorial / ACTUALITÉS

Dialogue vertueux !


C’est  un  mode  de  communication  efficace  à  utiliser  pour  tenter de comprendre  et  d’aborder  des  problématiques  difficiles,  complexes, particulièrement pour résoudre des crises. C’est là une des définitions du dialogue utilisé notamment dans le milieu professionnel comme méthode de prévention justement des conflits.

Si la méthode est courante dans le coaching (entreprise), les politiques, pratiquement tous ceux qui se sont succédé au règne en Algérie, optent dans une sorte de réflexe culturel, pour la réaction en aval, comme s’ils détiennent toutes les clés de l’après (crise), en intégrant bien sûr “le dialogue” qu’on assortit de toutes ses vertus “apaisantes”.

Cela est d’autant plus valable pour l’Algérie où le paternalisme des responsables hérité du coup de force de 1962 les empêche d’adopter une position d’interlocuteur. Plus valable encore en cette période de grave crise financière et sanitaire qui ne leur laisse aucune marge de liberté de manœuvre, et qui devrait foncièrement les pousser à aller chercher d’autres outils pour ramener la paix sociale en l’absence de l’habituelle manne qui servait à l’acheter.

Pourtant, ce réflexe paternaliste (des pères de l’indépendance) va encore l’emporter sur le dialogue social. D’où les débrayages, les menaces de grève, les manifestations de rue et les interventions musclées de la police. Méthode largement éprouvée qui s’avère comme une impasse, sans issue. Et c’est à ce moment tardif, alors que le feu a déjà pris, que les politiques se pointent avec leur ton autoritaire qui se termine devant l’ampleur des dégâts provoqués par leur silence, par une invitation au dialogue “vertueux”, ce “mode civilisationnel de règlement des problèmes”. 

Et si des responsables s’évertuent à qualifier les grèves d’anarchiques, il se trouve des membres du gouvernement, présentement, dont les interventions intempestives les mettent dans la position du pyromane au lieu de celle du sapeur-pompier.

Ont-ils besoin d’être coachés pour s’imprégner des vertus du dialogue pour tenter d’amadouer “le thermomètre social” au lieu d’essayer de le casser ? Car le dialogue est un mode civilisationnel de règlement des crises et des conflits. Pas qu’en théorie.  


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER